Réseaux sociaux : 17 sites s'engagent pour la protection des mineurs

Publié le

Société - Le respect des données privées et de l'identité numérique est une problématique qui a pris de l'ampleur avec le succès des réseaux sociaux, a fortiori quand il s'agit d'internautes mineurs. 17 sites ont signé un accord, sous l'égide de la Commission européenne.

Le succès des réseaux sociaux a remis sur le devant de la scène la question, ancienne, de la protection des données privées et de l'identité sur Internet. Une question d'autant plus sensible que ces sites sont parmi les destinations favorites des internautes mineurs qui ont fait le succès des Habbo Hotel et autre Skyblogs.

Sous l'impulsion de la Commission européenne, 17 sites (*) de réseau social, dont Facebook et MySpace, ont signé un accord pour  mettre en place cinq mesures destinées à leur protection :
1/ Placer sur leur site un bouton « Signaler un abus » accessible et simple d'emploi, permettant aux utilisateurs de signaler en un seul clic toute conduite et tout contact inappropriés d'un tiers ;
2/ Veiller à ce que les profils et les listes de contacts d'utilisateurs de sites web qui se sont déclarés comme mineurs soient « privés » par défaut. Il sera ainsi plus difficile pour les personnes malintentionnées de contacter ces jeunes internautes ;
3/ S'assurer que les profils privés des utilisateurs mineurs ne soient pas accessibles (ni directement à partir du site, ni via les moteurs de recherche) ;
4/ Garantir que les options de vie privée soient bien visibles et accessibles à tout moment, afin que les utilisateurs puissent facilement déterminer si ce qu'ils diffusent en ligne peut être vu par le monde entier ou par leurs amis seulement ;
5/ Empêcher les enfants trop jeunes d'utiliser leurs services : si un site de socialisation a pour cible les adolescents de 14 ans et plus, il doit être difficile pour un enfant plus jeune de s'y enregistrer.

Mise en oeuvre avant avril 2009

Les 17 signataires se sont engagés mettre en place ces mesures d'ici à avril 2009. « Je suivrai avec attention la mise en oeuvre de l'accord conclu aujourd'hui, et la Commission reviendra sur ce sujet d'ici un an », a indiqué Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la Société de l'information et des médias.

Cet accord a été préparé dans le cadre de la « Social Networking Task Force », un groupe de travail qui réunit depuis avril 2008 des sites de socialisation, des ONG et des chercheurs sous l'égide de la Commission.

Selon les données fournies par Bruxelles, les sites de réseau social attirent plus de 41,7 millions d'utilisateurs réguliers en Europe (+ 35 % entre 2007 et 2008).

(*) Arto, Bebo, Dailymotion, Facebook, Giovani.it, Google/YouTube, Hyves, Microsoft Europe, Myspace, Nasza-klaza.pl, Netlog, One.lt, Skyrock, StudiVZ, Sulake/Habbo Hotel, Yahoo!Europe et Zap.lu.

Par la rédaction, ZDNet France

Publié dans Actualité

Commenter cet article